image gaz
Gaz de Schiste

Parallèlement, les quantités de gaz importées du Qatar ont été revues à la hausse pour atteindre plus de 200 millions M3, indiquent les chiffres de l’ENI.
Les importations italiennes de gaz algérien ont enregistré une baisse d’un milliard de M3, soit 13.5% au premier semestre 2018, comparativement à la même période de l’année 2017, selon des chiffres publiés par le groupe énergétique italien ENI.
Le groupe italien indique dans son rapport que les quantités importées ont atteint, durant le premier semestre de l’année en cours, 6.48 milliards de M3 contre 7.49 milliards durant la même période de l’année passée, soit une baisse de 1.01 milliards de M3.
Par ailleurs, le géant italien indique, dans ce même rapport, que les quantités de gaz importées de ses deux autres principaux fournisseurs, notamment la Russie et la Libye, ont également baissé. Cette baisse est de l’ordre de 0.57 milliard M3 pour les importations de la Russie, et de l’ordre de 0.58 milliard, pour la Libye.
Cependant, les quantités de gaz importées du Qatar ont été revues à la hausse pour atteindre plus de 200 millions M3, indiquent les chiffres de l’ENI.
Pour rappel, l’Algérie est le deuxième fournisseur en gaz de l’Italie après la Russie.