Les journalistes du groupe Média « Temps Nouveau » ont organisé, ce dimanche, un rassemblement de protestation devant la maison de la presse, Tahar Djaout, à Alger. Ils exigent « plus de liberté » dans leur travail et dénoncent « la censure imposée par la direction du groupe ».

Selon les protestataires, le bras de fer entre eux et le directeur général du groupe s’est produit lorsque des journalistes ont demandé au DG d’assister à une assemblée générale pour parler de leur métier. Le ton est monté entre les deux parties, ce qui a donné lieu à la suspension de 21 employés.

Selon le directeur général du groupe, Mouloud Louaïl, la décision de suspension a été prise pour des considérations purement administratives, sans aucun lien avec la liberté d’expression.

Pour rappel, le directeur général du groupe média « Temps Nouveau » a été désigné et installé dans son poste par les journaliste et travailleurs du groupe, après l’incarcération du détenteur du groupe, Ali Heddad.