L’on apprend la présence d’une commission d’enquête au niveau de l’office national des œuvres universitaires. Les enquêteurs s’intéressent en effet de près à ce secteur clé et stratégique des universités algériennes.

Et pour cause : le nom de Tahkout, aura été longuement associé aux fameux « Cous ». L’office national des œuvres universitaires (Onou) est un partenaire de poids de l’homme d’affaires Mehiedine Tahkout qui a dans son escarcelle le transport des étudiants et la fourniture de quelques autres denrées aux cités universitaires. Son monopole, durant de longues années, sur les marchés de ce secteur aura été la clé de cet ascendant. Tahkout qui tombe aujourd’hui sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire national, a souvent été désigné comme étant le protégé du clan présidentiel. Il fait également l’objet de plusieurs enquêtes, outre celles qui s’intéressent à l’acquisition de marché relevant des œuvres universitaires, il est aussi pointé du doigt pour avoir désigné pas moins de quinze Directeurs généraux dans différentes wilayas du pays. Signale-t-on.