En 2017, la production céréalière mondiale a atteint un niveau record, enregistrant une hausse de 33 millions de tonnes par rapport à 2016.

 

L’Organisation des Nations unis pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a fait état d’une augmentation des prix mondiaux des produits alimentaires, au mois de mars, dont principalement  ceux des céréales et des produits laitiers.

L’indice des prix des produits alimentaires établi par la FAO était durant le mois écoulé de 172,8 points, ce qui représente une augmentation de 1,1 % par rapport au mois de février et une hausse de 0,7% par rapport au mois de mars 2017. A noter que L’indice des prix de la FAO est calculé sur la base des fluctuations des prix de cinq catégories de produits alimentaires.  

Selon le rapport rendu public sur le site web de cette organisation, « l’indice FAO des prix des céréalescontinue sur sa lancéeavec une hausse de 2,7 pour cent de son niveau par rapport à février, tout en étant 12,1 pour cent au-dessus de son niveau de mars 2017 ». Le document ajoute que « les prix du blé ont principalement augmenté en raison des inquiétudes liées aux conditions climatiques, avec notamment une période de sécheresse prolongée aux Etats-Unis et un temps froid et humide dans certaines régions d’Europe. Les prix du maïs se sont consolidés grâce à une forte demande mondiale et à de mauvaises perspectives de récoltes en Argentine ».

En 2017, « la production céréalière mondiale a atteint un niveau record, enregistrant une hausse de 33 millions de tonnes par rapport à 2016 et lui faisant atteindre 2 646 millions de tonnes », selon les estimations de la FAO.