« Les tenants du cinquième mandat sont dans l’impasse ! » Martèle Jilali Soufiane, Président du parti Jil Jadid et coordinateur national du Mouvement Mouwatana.

Selon lui, prolonger le quatrième mandat est une tactique pour tenter de sortir de l’ornière. Nous sommes au bord de l’aventure laisse entendre l’invité de Radio M qui pointe du doigt une nouvelle mode tendancieuse,  inspirée par « les pseudos partis politiques d’opposition » qui appellent au prolongement du quatrième mandat. Il dénonce une démarche foncièrement anticonstitutionnelle.

« A ce rythme, nous fonçons  tout droit vers le black out. Ce n’est pas Abdelaziz Bouteflika qui gouverne, le pouvoir risque d’être confisqué par des personnes occultes qui pourraient exercer le pouvoir en toute impunité et au-dessus des lois, ce qui ouvrirait les portes de l’inconnu», prévient-il en rappelant la recommandation formulée par sa formation politique, laquelle est autant un manifeste politique proposant une solution pour une sortie de crise réussie, avec comme préambule le refus catégorique du cinquième mandat.

Le besoin du changement authentique sonne le glas des adeptes du statu quo. Souligne-t-il, en faisant part d’une feuille de route comme préalable à la désignation d’un candidat potentiel.  Jilali Soufiane est en faveur d’une transition dans la légalité  et le respect des lois de la République.