L’ancien chef du gouvernement, Mokdad Sifi, a décliné l’invitation du chef de l’Etat pour une rencontre consultative en prévision des élections du 4 juillet prochain. « Je ne reconnais plus à Monsieur Bensalah la moindre légitimité constitutionnelle pour représenter l’Etat », a déclaré Sifi cité par le journal El Ehabar.

Depuis l’annonce de la date des présidentielles, prévues désormais le 4 juillet 2019, la présidence a adressé des invitations aux chefs de partis politiques et à des personnalités nationales pour des rencontres consultatives.

De son côté, le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Mohcine Belabes, a lui aussi décliné l’invitation. C’est à travers un post ironique sur sa page Facebook qu’il a préféré répondre. « Je ne peux pas accepter une invitation qui a fait 5 kilomètres en quatre jours». « Comment peuvent-ils gérer un pays de la taille d’un continent ? », s’est interrogé le président du RCD.

Mohcine Belabes a publié la lettre d’invitation de la présidence, signé le 18 avril dernier par Haba El Okbi, secrétaire général de la présidence. Une lettre « délivrée par un agent de la garde républicaine en moto ».

وصلتني اليوم 21 أفريل 2019 دعوة من رئاسة الجمهورية مؤرخة يوم 18 أفريل 2019 وممضاة من طرف أمينها العام العقبي حبة للحضور…

Gepostet von ‎Mohcine Belabbas محسن بلعباس‎ am Sonntag, 21. April 2019

La semaine passée, des partis politiques, le FFS et le MSP ont annoncé leur rrefus des invitations adressées par la présidence pour des rencontres consultatives.