Un déficit de 7,4 milliards de dollars au niveau des réserves de change, auquel vient s’ajouter une baisse de 7,5% des exportations algériennes d’hydrocarbures.

Le niveau des réserves de change passera de 51,6 milliards de dollars, comme stipulé dans la Loi de Finances (LF 2020) à 44,2 milliards de dollars dans la Loi de Finances Complémentaire (LFC 2020), a déclaré ce dimanche le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer sur les ondes de la Radio nationale 1.

Le porte-parole du gouvernement a également indiqué que le niveau prévisionnel des exportations des hydrocarbures a été fixé à 37,4 milliards de dollars dans la loi des Finances 2020. Mais en raison de la crise du Covid-19, il précise qu’il a été revu à la baisse dans la LFC 2020 à seulement 20,6 milliards de dollars.

En outre, Ammar Belhimer a précisé que l’assiette fiscale perdrait l’équivalent de 4 mois de contributions, en raison de la perturbation de l’activité économique de mars à juin. Le secteur agricole étant épargné par la crise, ne sera pas concerné par ce manque à gagner inhérent au trésor public.