Les réserves de change de l’Algérie ne cessent de baisser depuis 2014. Elles ont fondu de près de 2,5 milliards de dollars en deux mois.

 

Les réserves de change de l’Algérie se sont établies à 100 milliards de dollars en novembre 2017, a indiqué dimanche à  l’APS le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, en marge de sa présentation du projet de loi de finances 2018 au Conseil de la nation.

Le ministre avait indiqué récemment que le matelas de devises de l’Algérie s’était établi à 102,4 milliards de dollars (mds usd) à fin septembre 2017.  Lors de la présentation du Plan d’action du gouvernement devant l’Assemblée Populaire Nationale (APN) en septembre dernier, le Premier ministre Ahmed Ouyahia avait estimé les réserves de changes de l`Algérie à 103 milliards de dollars à fin août 2017 (contre 105 milliards de dollars en juillet 2017).

En octobre dernier, M. Raouya avait pronostiqué que les réserves de change pourraient reculer à 97 mds usd à fin décembre 2017. Selon ses prévisions, le matelas de devises devrait s’établir à 85,2 mds usd à fin 2018 (l’équivalent de 18,8 mois d’importations), et à 79,7 mds usd en 2019 (18,4 mois d’importations) avant d’atteindre 76,2 mds usd en 2020 (17,8 mois d’importations).

Les réserves de change s’établissaient à  77,8 mds usd fin 2006, à 110,2 mds usd à fin 2007, à 143,1 mds usd à fin 2008, à 147,2 mds usd à fin 2009, à 162,2 mds usd à fin 2010, à 182,2 mds usd à fin 2011, à 190,6 mds usd à fin 2012, à 194 mds usd à fin 2013. En 2014, elles ont commencé à baisser à à 185,27 mds usd à fin septembre 2014. Les réserves de change étaient à 114,1 mds usd à fin décembre 2016 contre 144,1 mds usd à fin 2015, selon les chiffres de la Banque d’Algérie.