Scène de liesse à Porte Alegra après la victoire des Verts face à la Corée du Sud (ph.: Farid Farah).

« Quand l’EN perd après une bataille engagée jusqu’au bout, on doit l’encourager, l’applaudir et surtout reconnaître sa bravoure », a déclaré l’un d’eux, un cadre de Sonelgaz.


 

Les supporters algériens et même brésiliens qui ont assisté au match Allemagne-Algérie étaient très satisfaits de la prestation de l’équipe nationale algérienne à sa première huitième de finale d’une Coupe du monde de son histoire. Une fois la rencontre terminée, des applaudissements raisonnaient des tribunes du stade Beira Rio de Porto Alegre, en signe de soutien à tous les joueurs, au staff et surtout au coach Vahid Halilhodzic et au keeper Mbolhi, élu homme du match par les supporters algériens que nous avons rencontré. « Ils ont gagné notre confiance, on les a tous vu se concentrer sur le match avec une discipline tactique inédite de la part des joueurs » s’exclamait Amine, un cadre de la Sonelgaz venu supporter l’EN.

Dès le début de la partie, les supporters allemands, nettement plus nombreux que les Algériens, soutenaient leur équipe avec leurs chants habituels. Mais après le premier quart d’heure, les camarades de Slimani ont réussi à montrer leur dangerosité dans le camp adverse et à plonger les supporters allemands dans un silence assourdissant. La seconde mi-temps commençait par une série d’attaques des joueurs allemands remarquablement stoppées par le prodigieux gardien Rais Mbolhi.

Ce dernier a alors donné de l’espoir aux attaquants de l’EN qui ont failli ouvrir la marque à deux reprises si ce n’est la mal chance et le manque de condition physique relevé chez certains joueurs qui ne jouaient pas suffisamment dans leurs clubs. L’Algérie s’est donc inclinée avec une petite marge après prolongations. Elle n’aura pas à rougir de cette élimination au vu du nombre de buts inscrits dans une Coupe du monde par les attaquants des Verts. « Quand l’EN perd après une bataille engagée jusqu’au bout, on doit l’encourager, l’applaudir et surtout reconnaître sa bravoure », nous a dit Amine. L’Algérie quitte donc le Brésil mais nous sommes certains qu’elle reviendra dans quatre années plus forte et prête à demeurer dans la cour des grands.

 

Ooredoo félicite les Verts

 

En félicitant les Verts, le président du conseil d’administration du groupe Ooredoo, Sheikh Abdullah Bin Mohammed Bin Saud Al Thani, a applaudi la brillante participation de l’Algérie au Mondial brésilien et a réitéré le soutien de sa compagnie aux joueurs et au staff technique et administratif. «A travers sa performance, cette équipe inspire les jeunes dans le monde arabe, démontrant qu’en travaillant ensemble, nous pouvons tous atteindre nos objectifs » a-t-il dit.

Pour sa part, M. Joseph Ged, a réitéré son engagement à accompagner nos champions en tant que sponsor officiel pour d’autres challenges et d’autres exploits historiques. « Comme des millions d’Algériens, Ooredoo est fier des Verts qui ont réécrit l’histoire de 1982 et honoré et représenté dignement l’Algérie durant ce Mondial avec une qualification historique au second tour de cette Coupe du Monde et une belle prestation face à l’équipe allemande. Vous avez inscrit l’Algérie en lettres d’or dans l’histoire du football mondial. Mabrouk pour tous ceux qui ont réalisé ce rêve algérien sur la scène africaine, arabe et mondiale.»