La filiale du groupe Cogral, Safia, spécialisée dans le raffinage et le conditionnement de huiles alimentaires, connait ces derniers jours des protestations cycliques.

Les travailleurs de cette entreprise montent au créneau et réclament leurs salaires gelés depuis au moins trois mois, apprend-on. Les employés justifient leur colère et expliquent qu’ils sont les victimes collatérales de la chute de l’empire Kouninef.

Suite à l’emprisonnement du propriétaire du Groupe qui n’est autre que Kouninef, Safia et son personnel sont livrés à leur sort. « Nous n’avons pas à faire les frais de l’arrestation puis l’emprisonnement du richissime homme d’affaires », justifie un salarié qui porte la même revendication que les quelques 350 employés de cette unité qui est, désormais, à l’arrêt.