Les principales Bourses européennes montent franchement lundi en début de séance, l’espoir d’un traitement du coronavirus redonnant un peu d’optimisme à des investisseurs toujours préoccupés par la situation sanitaire et par des signes d’essoufflement du rebond économique.

À Paris, l’indice CAC 40 prend 1,79% à 4.983,82 points vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax gagne 1,56% et à Londres, le FTSE progresse de 1,41%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 1,62%, le FTSEurofirst 300 de 1,22% et le Stoxx 600 de 1,36%.

La Food & Drug Administration (FDA) a approuvé dimanche l’utilisation en urgence de plasma sanguin provenant de patients ayant guéri du COVID-19 afin de traiter des malades.

Cette décision du régulateur américain est intervenue au lendemain de critiques de Donald Trump à l’encontre de la FDA, qu’il a accusée de bloquer la mise en oeuvre de traitements pour raisons politiques.

Le président américain ne quitte pas l’actualité puisque s’ouvre ce lundi la convention d’investiture du Parti républicain, nouvelle étape de la campagne pour l’élection présidentielle de novembre dominée jusqu’à présent par la crise sanitaire.

Les marchés d’actions, dont le rebond a montré la semaine dernière des signes de faiblesse, n’auront pas d’indicateur majeur à se mettre sous la dent au cours d’une séance qui s’annonce calme.

L’un des événements de la semaine sera la réunion “virtuelle” de banquiers centraux organisée par l’antenne de Kansas City de la Réserve fédérale en remplacement du symposium de Jackson Hole. Elle s’ouvrira jeudi avec une intervention très attendue du président de la Fed, Jerome Powell.

Valeurs à Wall Street

La Bourse de New York a fini en hausse vendredi avec des records de clôture pour le S&P-500 et le Nasdaq, Wall Street saluant des indicateurs jugés rassurants pour la reprise de l’économie.

L’indice Dow Jones a gagné 190,6 points, soit 0,69%, à 27.930,33 points.

Le Standard & Poor’s 500, plus large, a pris 11,65 points, soit 0,34%, à 3.397,16 points, un nouveau plus haut de clôture.

Le Nasdaq Composite a progressé pour sa part de 46,85 points (0,42%) à 11.311,80, là aussi un record.

Apple a soutenu les indices en enchaînant une quatrième séance consécutive de hausse avec un gain de 5,15%. Le titre a pris 8,24% sur l’ensemble de la semaine dernière et dépasse désormais les 2.100 milliards de dollars de capitalisation.

Les contrats à terme signalent pour l’instant une ouverture en hausse de 0,5% à 0,6%.

En Europe

Tous les indices sectoriels européens montent nettement en début de séance avec des progressions marquées pour les compartiments cycliques comme les ressources de base (+1,75%) et l’automobile (+1,47%) mais aussi pour la technologie (+2,01%), encore très en vue vendredi à Wall Street.

La plus forte hausse d’un CAC 40 entièrement dans le vert est pour STMicroelectronics qui prend 3,58%.

Ailleurs en Europe, BT bondit de plus de 7% à Londres sur des informations faisant état d’une tentative de rachat de l’opérateur télécoms britannique.

En Asie

La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,28% et l’indice CSI 300 des principales valeurs de Chine continentale a pris 0,8%.

Changes/Taux

Du côté des devises, le dollar perd un peu de terrain face un panier de devises de référence et l’euro en profite pour repasser au-dessus de 1,18 dollar.

Sur le marché obligataire, le rendement des emprunts d’Etat à 10 ans perd 1 point de base à 0,63%. Dans les premiers échanges en Europe, le Bund de même échéance, taux de référence de la zone euro, varie peu à -0,5%.

Pétrole

Les deux contrats de référence sur le brut sont orientés légèrement à la hausse, à 44,55 dollars le baril pour le Brent et 42,5 pour le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI).

Avec Reuters