Les industries mécaniques et électriques ont enregistré une baisse drastique des investissements

Selon les déclarations du ministre de l’Energie, l’Etat a l’intention d’augmenter la consommation de l’énergie électrique de 30% pour le secteur de l’industrie et de réduire à 70% celle des autres secteurs.

« La consommation actuelle de l’électricité produite pour le secteur industriel est de seulement 8 % tandis que les 92% restants sont destinés aux abonnés ordinaires (ménages) », a précisé Mohamed Arkab lors de sa visite de travail, ce dimanche, dans la wilaya de Batna.

Pour le ministre de l’Energie, « augmenter la consommation de l’énergie électrique dans le secteur de l’industrie, permettrait de créer de la valeur ajoutée et de générer de nouveaux postes d’emploi ».

En effet, l’industrie est le secteur qui consomme le moins d’énergie électrique en Algérie. Le secteur du bâtiment (les ménages) est le premier consommateur d’énergie avec 41% de la consommation totale d’énergie finale, selon les derniers chiffres de l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (Aprue).

Il est suivie du secteur agricole qui absorbe 33 % de l’énergie et enfin, celui des transports avec un taux de 19%,  selon la même agence.

C’est dans cette tendance haussière de la consommation d’énergie pour les secteurs non productifs, que les pouvoirs publics comptent inverser les données.

Ainsi, les experts du secteur de l’énergie tablent sur une politique d’efficacité énergétique fiable, dans le secteur de la  construction et du bâtiment, qui permettra dans un avenir proche de réduire la consommation énergétique des ménages de 10 à 15 % d’ici l’horizon 2030.