Bonjour mr Younes,
Je ne vous connais pas mais je me permets de vous proposer une alternative au dialogue direct : Vu que d’une façon ou d’une autre le dialogue doit se faire avec des personnalités citées dans le groupe des 23 je vous propose de changer d’approche :

Proposez un grand débat à en direct l’ENTV avec ces derniers, qu’ils expliquent pourquoi ils refusent le dialogue sous cette forme et qu’ils donnent leurs conditions, les citoyens ne seront pas contre vu que ce ne sont pas des négociations mais un débat au vu et au su de tout le monde, ces personnalités devraient participer car il s’agit pour eux de donner leur façon de voir le dialogue et il ne s’agit pas de négociations dans les coulisses, l’armée si elle a une volonté sincère ne devrait pas non plus refuser car ce sera pour eux l’occasion d’écouter et d’évaluer ceux avec qui elle va peut-être diriger l’Algérie à l’avenir.
Pour la forme ce débat doit être libre et en direct et à la télévision nationale, l’armée connait ces personnes et elle a une volonté sincère de résoudre la crise doit accepter de les laisser parler librement, elle doit aussi accepter de se faire critiquer si critique de l’armée il y a, que les gens débordent et parlent d’autre chose que les présidentielles ne devrait pas être non plus vu comme un danger, on doit apprendre à accepter les opinions divergentes.
Le but c’est que tout le monde échange, que de nouvelles idées apparaissent pour qu’on se remette en question et qu’on avance, si tout le monde campe sur ses positions ou allons-nous ?
Othmane Aouameur
PS j’ai écrit cette lettre avant le discours de gaid salah d’aujourd’hui 30 Juillet et qui ne laisse peu de marge à la négociation, on espère trouver un compromis malgré tout et cette lettre en propose un.