Le gouvernement espagnol œuvre pour donner la priorité au gazoduc MidCat

L’extension du gazoduc kasdir, dans la wilaya de Nâama, à Beni-Saf, dans la wilaya de Aïn Témouchent, est prévue pour l’été 2020.

Le projet a été confié à deux entreprises publiques ; Cosider et l’ENAC, qui vont réaliser une nouvelle canalisation, d’un diamètre de 48 pouces sur un linéaire de 197 kilomètres entre le terminal de départ de Kasdir et le terminal arrivée de Beni-Saf.

Cette extension permettra de sécuriser le marché national, notamment la région ouest du pays par cette source d’énergie, ainsi que l’approvisionnement en gaz naturel du Continent européen.

Le ministre de l’Energie, qui a effectué une visite de travail dans la wilaya de Naama, a mis en avant l’importance de l’extension de ce gazoduc « qui permet au groupe Sonatrach de renforcer ses capacités dans le domaine du transport du gaz et de son exportation ».

Par ailleurs, la wilaya de Naama sera renforcée durant l’année 2020 par la réception d’une centrale électrique d’une capacité de 1165 mégawats et qui a fait l’objet, aujourd’hui d’une visite du ministre de l’Energie.

D’un montant d’investissement estimé à 95 milliards de dinars, cette infrastructure énergétique, d’une importance stratégique, édifiée sur une superficie de 40 hectares dans la daïra de Mécheria, , connait un taux d’avancement appréciable des travaux. Sa réception est prévue durant le premier semestre de l’année prochaine.

Le ministre de l’Energie a insisté sur l’impératif de la livrer définitivement en avril 2020, en raison de son importance pour sécuriser la wilaya de Naama et les wilayas voisines en matière d’énergie électrique et renforcer le réseau électrique national.