Houari Tigharsi

Le député étiqueté « indépendant » et membre le commission des Finances de l’APN, Houari Tigharsi, a demandé ce mercredi au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, de s’opposer à l’application de l’article 24 de la Loi de Finances Complémentaire (LFC 2020) portant sur la hausse des taxes sur le carburant, adoptée cette semaine par les deux chambres du parlement.

« De la même manière que certains articles de la loi de Finances 2020 n’ont pas été entérinés, tel l’impôt sur les métiers libéraux et l’importation des véhicules de moins trois ans, j’appelle de tous mes vœux le président de la République, en ma qualité de membre de la commission des Finances et du Budget, à s’opposer à l’application de l’article 24 du PLFC 2020.» Proclame le député.

L’article 24 de la LFC 2020 prévoit une augmentation de la taxe sur les produits pétroliers (TPP) ou assimilés de 3 dinars/litre pour les trois catégories d’essence et de 5 dinars/litre pour le gasoil. Cette nouvelle mesure fiscale n’augure rien de bon quant aux répercussions inéluctables sur les prix de certains services, comme le transport public.  

Lors d’un entretien exclusif avec Maghreb Emergent, Tigharsi avait en effet suggéré de revoir à la hausse le prix de référence du baril de pétrole, fixé à 30 dollars dans la LFC 2020. « Un prix de référence revalorisé seulement de 2 dollars pourrait résoudre ce problème. Compte tenu de la hausse actuelle des cours des hydrocarbures, une telle mesure est à la portée du gouvernement. Je me demande pourquoi alors devrions nous faire porter ce fardeau à nos concitoyens, dont le pouvoir d’achat ne cesse de s’éroder.» A-t-il déclaré.

Le député qui note, en effet, avec satisfaction la hausse des cours du baril de pétrole (Brent) qui viennent de dépasser la barre des 40 dollars ce mercredi, propose également de taxer le tabac et l’alcool au lieu des carburants. « L’Algérie produit environ 2 milliards de paquets de cigarettes par an. Une taxe de 20 DA par paquet rapporterait au trésor public l’équivalent de 50 milliards DA, contre 41,5 milliards DA pour les carburants. » A-t-il suggéré.