La mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a exigé vendredi la libération immédiate d’Ismail Abuzreiba, un journaliste libyen condamné à 15 ans de prison par un tribunal militaire de la ville de Benghazi, dans l’est du pays.

Dans un communiqué paru vendredi soir, la MANUL a déclaré être consternée par la condamnation du journaliste, appelant à sa libération immédiate.

“La mission est préoccupée car la détention et le procès semblent violer le droit de la Libye ainsi que ses obligations internationales”, indique le document.

M. Abuzreiba est connu pour son opposition à l’Armée nationale libyenne, qui contrôle l’est de la Libye.

Les autorités de l’est de la Libye n’ont pas encore annoncé les raisons de l’arrestation de M. Abuzreiba.

La Libye est déchirée par la guerre civile entre le gouvernement d’union nationale, établi dans la capitale Tripoli, et l’Armée nationale libyenne et ses alliés, basés dans l’est.