Le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour la Libye, Ghassan Salamé, s’est entretenu mardi avec le Premier ministre libyen soutenu par les Nations unies, Fayez Serraj, pour discuter de la résolution de la crise que traverse actuellement le pays.
« Au retour d’une tournée dans l’est de la Libye, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, Ghassan Salamé, et son adjointe aux affaires politiques, Stephanie Williams, ont rencontré Fayez Serraj, Premier ministre et chef du Conseil de la présidence, afin de discuter des derniers développements et de faciliter la recherche de moyens permettant de résoudre la crise », a déclaré la Mission d’appui des Nations Unies en Libye.
M. Salamé a récemment rencontré un certain nombre de responsables dans l’est de la Libye, notamment Agila Saleh, président de la Chambre des représentants de l’Est, et le général Khalifa Haftar, commandant de l’armée basée dans l’est, avec qui il a discuté du dialogue politique entre les différentes parties libyennes et de la manière de résoudre la crise qui touche le pays.
L’armée mène une campagne militaire depuis début avril pour arracher le contrôle de la capitale Tripoli au gouvernement de M. Serraj.
Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les combats ont fait à ce jour 739 morts et 4 407 blessés, dont des civils.
La Libye subit une escalade de violence et d’instabilité politique depuis la chute du régime de l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011.