Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé vendredi que plus de 1.700 migrants avaient été secourus au large des côtes libyennes par les garde-côtes du pays depuis début 2020.

« Au 21 février, 1.737 réfugiés et migrants avaient été enregistrés comme secourus/interceptés en mer par les garde-côtes libyens et débarqués en Libye », a indiqué le HCR.

Selon le HCR, il y a actuellement 47.647 réfugiés et demandeurs d’asile enregistrés en Libye.

Les abris en Libye sont actuellement surpeuplés de milliers d’immigrants secourus en mer ou arrêtés par les autorités libyennes, malgré les appels internationaux à leur fermeture.

« Nous appelons à la libération ordonnée de tous les réfugiés et demandeurs d’asile en détention indéfinie en Libye », a déclaré le HCR.