Un attentat à la voiture piégée a frappé jeudi la ville de Benghazi, tuant quatre soldats de l’armée libyenne basée dans l’est du pays, et en blessant 32 autres, selon une source militaire.
Cet attentat a eu lieu dans un cimetière lors des funérailles d’un ancien officier de l’armée, ajoute la même source.
Une vidéo postée sur les médias sociaux montre de la fumée s’élevant du site de l’attentat ainsi qu’un grand nombre de véhicules militaires.
Cette attaque survient au lendemain de l’annonce par le Directoire de sécurité de Benghazi du démantèlement d’un réseau terroriste qui préparait des attentats dans cette ville.
L’armée mène depuis début avril une campagne militaire pour s’emparer de Tripoli, la capitale du pays, contrôlée par le gouvernement soutenu par les Nations Unies.
Selon l’Organisation mondiale de la santé, ces combats ont fait jusqu’à présent plus de 1 000 morts et plus de 5 000 blessés.
La Libye a subi une escalade des violences et du chaos depuis la chute du régime de feu Mouammar Kadhafi en 2011.