Pour le moment, l’usine a une capacité de production de bio-huile d’environ 70 kg par jour à partir de 700 kg de déchets organiques par jour.

La société Syndial, filiale environnementale du groupe italien  d’hydrocarbures, ENI a lancé une usine pilote de transformation des déchets municipaux en bio-huile au niveau de la sa raffinerie de Gela, en Italie, selon la direction du groupe.

L’usine en question transforme les déchets organiques en bio-huile utilisable comme carburant. Pour le moment, elle a une capacité de production de bio-huile d’environ 70 kg par jour à partir de 700 kg de déchets organiques par jour.

Selon le groupe ENI, la phase pilote de ce qui est présenté comme une stratégie à long terme, sera suivie par la mise en place de structures de traitement de déchets à une échelle industrielle.