Les pays membres de l’OPEP+ (Acronyme regroupant l’Organisation des pays exportateurs de Pétrole et plusieurs pays alliés, dont la Russie) ont entamé des pourparlers en vue d’un report de la date à laquelle ils trancheront au sujet de la prolongation ou pas de l’accord de réduction de la production. Certains pays membres suggèrent de tenir leur réunion en juin et non pas en mars pour prendre leur décision, a indiqué aujourd’hui l’agence de presse russe TASS.

En effet et sous l’impulsion de l’Arabie saoudite, l’OPEP+ avait décidé d’augmenter sa production (de 1,2 million de barils/jour à 1,7 million de barils/jour), conformément à son accord d’encadrement en vigueur depuis janvier 2019. La décision du maintien ou pas de cet accord devait initialement être débattue par les membres de l’organisation internationale, lors de la prochaine réunion prévue en mars prochain à Vienne.

Selon TASS, ce report est dû en partie à « l’impossibilité d’avoir une mise à jour et une visibilité sur les données de la production avant le mois de mars».

Kheireddine Batache