Des relations politiques et personnelles privilégiées.

Selon un membre du Conseil d’affaires maroco-saoudien, Mohamed Ben Badr Al Doussari, le volume des investissements saoudiens au Maroc devait dépasser les 38 milliards de dirhams à fin 2016.

 

 

L’immobilier, le tourisme et les services sont le fer de lance de la coopération économique entre le Maroc et l’Arabie Saoudite, deux royaumes qui veulent maintenir au chaud leurs relations politiques. Le volume des investissements saoudiens devait passer à fin 2016 à plus de 38 milliards de dirhams (3,75 milliards de dollars)

A Rydah, les investisseurs saoudiens veulent se mettre aux premières loges de l’immobilier de luxe, du tourisme haut de gamme et des services financiers. A Rabat, c’est autant d’investissements et une bouffée d’oxygène pour certains projets urbains et touristiques.

La tenue du Forum d’affaires maroco-saoudien à Rabat, organisé du 19au 25 février par la Chambre de commerce de Rabat-Salé-Kenitra, a été une occasion pour les investisseurs et hommes d’affaires Marocains et Saoudiens d’aller un peu plus en profondeur dans leurs projets de partenariat. Car du côté saoudien, on ne cache pas que le Maroc, comparativement aux pays de la région, est un pays sûr pour des investissements durables.

Selon un membre du Conseil d’affaires maroco-saoudien, Mohamed Ben Badr Al Doussari, le volume des investissements saoudiens au Maroc devait dépasser les 38 milliards de dirhams à fin 2016. Il a expliqué au quotidien économique saoudien Al-Eqtissadiya  »s’attendre à ce que ces investissements dépassent les 15 milliards de riyals (38 milliards de dirhams, soit 3,75 milliards de dollars) avant la fin de 2016.

Mohamed Ben Badr Al Doussari a estimé à plus de 10 milliards de riyals (25,45 mds de Dh, soit 2,51 milliards de dollars) le volume actuel des investissements saoudiens au Maroc. Il a indiqué que ces investissements concernent les secteurs de l’énergie, de l’immobilier, de l’industrie, de l’agriculture et de l’hôtellerie.

Petit  »bémol » côté marocain : selon la presse marocaine à la Chambre de commerce Rabat-Salé-Kenitra, on rappelle que le volume global des investissements directs saoudiens dans le royaume était de 2,3 Mds de Dh à fin 2015, soit 261 millions de dollars (contre 1,5 Mds de Dh, soit 147 millions de dollars, en 2011).

L’immobilier (92%), l’Industrie (3%), le Holding (3%), le tourisme (0,6%) et le commerce (0,6%) sont les principaux créneaux des investissements directs saoudiens au Maroc, a indiqué Latifa Echouhabi, secrétaire générale du ministère marocain de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, à l’ouverture du Forum. L’Arabie Saoudite est le premier partenaire arabe du Maroc avec une facture de 10,88 mds de Dh, et le premier fournisseur avec 9,69 Mds de Dh. 

 

Relations politiques solides

 

Cherkaoui Roudani, universitaire marocain spécialiste des questions internationales explique, dans la presse marocaine, que la ‘relation fraternelle qui a toujours existé entre les deux familles royales facilite et renforce les relations diplomatiques entre les deux pays. » Mieux, les deux pays  »sont sur la même longueur d’onde concernant les différentes questions internationales, et la coopération entre les deux capitales couvre presque tous les domaines », ajoute t-il.

Le Maroc est, de son côté, un allié fidèle de Ryad. Il a été l’un des premiers pays arabes à envoyer des contingents militaires, dont l’aviation, dans le cadre de la coalition montée et dirigée par l’Arabie Saoudite contre les houthis au Yémen. Les dirigeants saoudiens, jusqu’au roi Salman, séjournent régulièrement au Maroc, où ils possèdent de somptueux palais.