Une réunion a eu lieu, vendredi à Larache, pour l’examen des procédures visant la généralisation du guichet numérique unique d’octroi des autorisations d’urbanisme au niveau de la province.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la réforme de l’administration, conformément aux hautes orientations royales visant à faciliter les services offerts aux citoyens et aux investisseurs, à surmonter les contraintes des procédures qui sont longues et compliquées, et dans le cadre du projet de dématérialisation de la délivrance des autorisations à travers une plateforme nationale, lancé par le ministère de l’Intérieur.

La réunion, présidée par le gouverneur de la province, Bouassam El Alamine, s’est arrêtée sur les mesures prises pour généraliser le guichet numérique unique, qui devra permettre la fluidité et la transparence des procédures administratives, et offrir un espace d’interaction entre les différents acteurs, indique un communiqué de la préfecture de Larache.

Il s’agit d’un chantier qui ambitionne de simplifier et de numériser les procédures afin de hisser le niveau des services, note le communiqué.

Transformation numérique des collectivités territoriales

L’exposé présenté par le bureau d’études accrédité par le ministère de l’Intérieur lors de cette réunion a souligné que la transformation numérique des collectivités territoriales, et la numérisation de l’octroi de permis de construire, lancé par le ministère avec le reste des partenaires, « n’est plus une option, mais fait partie de la stratégie numérique du Maroc ».

Ce projet « vient étayer les chantiers contenus dans le plan d’action élaboré par l’Agence du développement numérique », explique le communiqué.

celui-ci a fait remarquer que, parallèlement à la généralisation de cette expérience au niveau national, d’importantes procédures techniques et réglementaires seront opérées, notamment le règlement électronique des droits des intervenants et la mise en oeuvre de l’échange de données avec l’Agence Nationale de la Conservation foncière pour la mise à jour électronique des données immobilières et pour éviter les demandes des documents de nature immobilière ou topographique. Les intervenants lors de cette réunion ont souligné l’importance des évolutions techniques et réglementaires visant essentiellement à améliorer les services offerts au citoyen et à l’entreprise, et à booster l’attrait du Maroc en tant que destination d’investissement.