En avril dernier, les exportations des produits d’artisanat ont enregistré une croissance de 32% par rapport au même mois de l’année écoulée, selon le ministère du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale.

La répartition par produits fait ressortir que les articles de la dinanderie se positionnent en tête de liste des produits demandés à l’étranger avec un taux de croissance de 84% par rapport à avril 2018, suivis des produits en poterie et pierre (+62%), des vêtements traditionnels (59%), du tapis (51%) et de la bijouterie (37%), précise le ministère dans un communiqué.

D’autres familles de produits se comportent également de façon favorable quoique dans de moindres mesures, relève la même source, notant qu’il s’agit des articles en bois (17% par rapport la même période de 2018), des articles chaussants (16%) et du fer forgé (14%).

En termes de parts dans les exportations globales, les vêtements traditionnels et la poterie/pierre ont réalisé, à elles seules, 45% du chiffre d’affaires à l’export (28% et 17% respectivement).

S’agissant de la destination, les exportations des produits artisanaux marocains vers le continent européen ont marqué une bonne évolution de l’ordre de 50% en comparaison avec le mois d’avril 2018, fait savoir le ministère, expliquant cette performance par le comportement de plusieurs pays européens avec, en premier lieu, la Belgique qui enregistre une évolution 8 fois plus importante qu’en 2018. L’Italie se démarque aussi fortement en affichant une progression 7 fois plus importante par rapport à la même période de 2018, suivie de la Hollande avec un taux d’accroissement 2,4 fois meilleur qu’en avril 2018, alors que l’Angleterre et la France ont évolué de 54% et 10% respectivement, indique le communiqué.

De même, les exportations vers les pays arabes ont progressé de 44%, tandis que celles vers le Canada ont marqué une évolution de 39%, ajoute la même source, faisant remarquer que les envois vers le Japon et les États-Unis d’Amérique ont enregistré, de leur côté, des taux de croissance respectifs de 25% et 15%.

Le ministère souligne aussi que les pays arabes et les États-Unis contribuent à eux seuls à travers une part de 61% au chiffre d’affaires à l’export, avec toujours le positionnement des pays arabes en tête de liste par rapport au reste des pays (35%) suivis des USA (26%).

Au niveau national, les exportations des produits d’artisanat ,qui ont passé par la ville d’Agadir en avril 2019, ont marqué une forte progression avec un chiffre d’affaires 6 fois plus grand que celui enregistré d’un an auparavant. La ville de Fès se place au 2ème rang en termes d’évolution, avec un taux d’accroissement 4,5 fois plus important qu’en 2018, tandis que Marrakech, Tanger et Casablanca ont affiché des hausses respectives de 41%, 30% et 28%. En termes de parts dans le chiffre d’affaires à l’export, le pôle Marrakech a gagné deux points par rapport à 2018 et réalise une part de 34%. En contrepartie, la part de Casablanca est passée à 50%, en continuant à se positionner au 1er rang par rapport aux autres villes exportatrices d’artisanat marocain