La ville de Casablanca se dote d’un important collecteur d’eau usée long de 24 km

D’un coût global de 130 millions d’euros, ce projet d’envergure appelé le SAP Est ou Système Anti-Pollution du littoral Est du Grand Casablanca a été lancé en mai 2011 et achevé en mai 2015. S’étendant sur une longueur de 24 km, le dispositif  permettra de traiter l’ensemble des eaux usées de la métropole.

 

La ville de Casablanca se dote d’un collecteur d’eau usée situé à l’est de la ville. Ce projet important inauguré dernièrement par le roi du Maroc, a coûté 130 millions d’euros, rapporte Usine Nouvelle. Appelé le SAP Est ou Système Anti-Pollution du littoral Est du Grand Casablanca, ce vaste collecteur va dériver les eaux usées pour les diriger vers des systèmes de traitement diminuant ainsi l’impact sur le milieu urbain et marin. D’un coût global de 130 millions d’euros, ce projet a été lancé en mai 2011 par Lydec, la filale de Suez Environnement qui gère l’eau et l’électricité de Casablanca. Il a été achevé ce mois de mai. Impactant 2,4 millions de personnes, il est financé via un partenariat entre Lydec et le Fonds de travaux de l’autorité délégante. « Le SAP Est du Grand Casablanca, (…) permettra de traiter l’ensemble des eaux usées de la métropole, en complément du dispositif mis en place dans la partie Ouest, d’intercepter les rejets d’eaux usées sur le littoral Casablanca-Mohammedia, de les prétraiter à la station de Sidi Bernoussi grâce aux savoir-faire et aux technologies Degrémont et de les écouler à travers un émissaire marin », selon un communiqué de Suez Environnement. La même source a précisé que le littoral de Casablanca à Mohammedia est l’un des plus industrialisés du pays, engendrant une pollution essentiellement liée aux rejets d’eaux usées brutes dans la mer. « Suez environnement a mis l’ensemble de ses savoir-faire au service de la métropole de Casablanca pour dépolluer les eaux usées et protéger le littoral.

Réhabilitation urbaine de toute la côte Est de la ville

 «(…) Ce projet structurant contribue pleinement au développement urbain et durable de la métropole économique du Royaume qui jouit désormais d’un taux de dépollution de 100%. Il témoigne du soutien des autorités marocaines à l’engagement de Suez environnement d’être un partenaire de long terme du Royaume dans la préservation des ressources et de l’environnement » a déclaré Jean-Louis Chaussade Directeur Général de Suez environnement. En préservant le littoral, ce projet contribuera à la réhabilitation urbaine de toute la côte Est de la ville, à travers l’embellissement et la revalorisation de la façade maritime et l’amélioration du cadre de vie des habitants. Le SAP Est permettra aussi le raccordement des eaux usées des nouvelles zones d’aménagement urbain, évitant ainsi les rejets directs en mer.