Le plan de relance de l’économie proposé par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) constitue “un référentiel extrêmement riche”, a souligné, jeudi, Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration.

Le plan, réalisé selon une approche bottom-up, constitue également “un outil de travail pour tous les secteurs”, a relevé M. Benchaâboun qui s’exprimait lors du 2ème Conseil d’administration de la CGEM tenu en visioconférence.

Selon un un communiqué de l’organisation patronale, le ministre a présenté, en sa qualité de président du Comité de veille économique (CVE), l’action dudit comité pour la relance de l’économie, apportant des réponses aux questions des administrateurs de la Confédération sur différents sujets, tels que l’intégration de l’informel, la réforme de l’administration, le financement de la relance, les procédures judiciaires pour les entreprises impactées par la crise, les mécanismes de gestion de crise, les remboursements de la TVA ou encore la recherche et l’innovation.

Le président de la CGEM a ensuite lancé un appel aux opérateurs économiques pour poursuivre leur engagement et leur mobilisation en faveur de la réussite de ce tournant historique. “Notre pays a géré de manière exemplaire, avec courage et anticipation, la crise induite par le covid-19. Nous devons capitaliser sur ces acquis et accélérer cette relance”, a-t-il affirmé.