Près de 30 000 exploitations agricoles au Maroc sont actuellement équipées en panneaux photovoltaïques (PPV), soit 8,8% des exploitations irriguées, a-t-on appris mercredi auprès de l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE).
D’après les premiers résultats d’une étude de marché consacrée au pompage solaire à l’échelle nationale, réalisée par l’AMEE, les grandes et moyennes exploitations ont adopté la technologie PPV, dont 76% des installations ont été financées par fonds propres, et que seules 4% de ces installations ont été financées par crédit bancaire.
L’énergie solaire photovoltaïque offre une alternative avantageuse et compétitive par rapport aux autres sources traditionnelles tant pour les agriculteurs que pour l’État, relève l’étude présentée mardi lors de la réunion de la commission technique nationale d’efficacité énergétique dans le domaine de l’agriculture, affirmant que les PPV demeurent la source d’énergie la moins chère avec 0,44 DH/m3.
S’agissant de l’utilisation du système de pompage solaire, l’étude indique que cette technique reste compétitive par rapport aux systèmes conventionnels (gasoil et butane).
L’étude de marché consacrée au pompage solaire à l’échelle nationale, qui sera fin prête en septembre 2019 a pour objectif d’analyser l’état des lieux du marché du pompage solaire au niveau de l’offre technologique, des configurations techniques, de la chaîne commerciale et de valeur et d’élaborer un processus permettant l’implémentation d’un référentiel de qualité des composantes et des systèmes du pompage solaire.