Les principales informations à la Une de journaux marocains parus ce mardi :

L’ECONOMISTE

Le volume des investissements étrangers dans le secteur cinématographique au Maroc a atteint 731,5 millions de DH (1 dollar = 9,5 DH) en 2018, a indiqué Mohamed Laâraj, ministre de la Culture et de la Communication. Il s’agit d’une hausse de 47,2% par rapport à 2017, et ce, après l’entrée en vigueur du système d’aide aux productions étrangères cinématographiques et audiovisuelles, a précisé le ministre lors du Conseil d’administration du Centre cinématographique marocain (CCM). L’année dernière, 75 millions de DH ont été alloués à la subvention de la production cinématographique nationale, dont 15 millions à la réalisation de documentaires sur la culture et l’histoire sahariennes. A cela s’ajoutent 23 millions de DH pour appuyer les festivals nationaux et 8,5 millions de DH pour la numérisation et la modernisation des salles de cinéma.

L’OPINION

En l’espace de quelques années, le Maroc a émergé comme l’un des acteurs les plus en vue de l’industrie automobile, un choix d’autant plus stratégique que le secteur affiche de belles performances tant en termes d’exportations que d’attractivité des investissements. L’envolée des exportations combinée à l’implantation d’équipementiers de référence mondiale et de géants de la construction automobile illustrent, d’année en année, la pertinence de cette stratégie tout en consacrant la place du Royaume dans la cour des grands en Afrique et dans le pourtour euro-méditerranéen. En chiffres, les exportations de la branche automobile sont passées de 14,7 milliards de dirhams (1 dollar = 9,5 DH) à près de 65,1 milliards de DH à fin 2018, soit une nette progression moyenne de 14,5 % par an. Ce ne sont pas moins de 116.600 postes d’emploi qui ont été générés depuis le lancement du Plan d’accélération industrielle (PAI) en 2014, pour une capacité de production installée de 700.000 véhicules.

LE MATIN

Abdeslam Ahizoune a été réélu à l’unanimité président de la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA) pour un quatrième mandat lors de l’Assemblée générale ordinaire 2017-2018 de la FRMA, tenue à Rabat. M. Ahizoune, qui a récolté 43 des 44 suffrages exprimés (18 absents, 1 abstenu), avait été élu président de la FRMA pour la première fois en décembre 2006. Il a ensuite été réélu à la tête de l’instance dirigeante de l’athlétisme national le 29 novembre 2010, puis le 29 novembre 2015 pour un troisième mandat.