Les principales informations à la Une de journaux marocains parus mercredi :

AUJOURD’HUI LE MAROC

La généralisation de la couverture sociale, notamment l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) et les allocations familiales, se fera effectivement à partir de janvier 2021 pour s’étaler jusqu’à 2023. Ces deux premières années seront consacrées à l’AMO pour tous à travers le registre social unifié (RSU). Un travail qui sera fait pour la loi de finances 2021. Quant à la période 2024-2025, elle sera consacrée à la généralisation des retraites et de l’indemnité pour perte d’emploi (IPE).

L’OPINION

Suite à la fermeture des portes de la gare Rabat-Ville la journée du 3 août, c’est aujourd’hui au tour de la gare de Casa-port de bloquer l’accès, mais à l’entrée cette fois-ci, et non à la sortie, aux voyageurs. En effet, ce matin-là, on a interdit aux usagers qui ne sont pas munis d’autorisation en bonne et due forme, d’accéder à l’intérieur de la gare. Présente sur les lieux, la police procède au contrôle des personnes qui veulent accéder à la gare. L’autorisation de travail n’est plus suffisante pour pouvoir se déplacer, il faut dorénavant s’équiper d’une autorisation de l’arrondissement. La cause de tout ce remue-ménage proviendrait de la décision concernant l’interdiction de se déplacer de et vers huit villes.

L’ECONOMISTE

Le gouvernement prend d’autres mesures pour freiner la propagation du nouveau coronavirus dans les villes de Tanger et Fès. En raison du nombre croissant des contaminations au Covid-19 et des décès enregistrés ces derniers jours, il a décidé d’appliquer, a partir de ce mercredi 5 août, une série de mesures préventives au niveau des préfectures de Tanger-Assilah et de Fès. Ces mesures portent notamment sur l’obligation d’avoir une autorisation “exceptionnelle” pour voyager vers et depuis Tanger et Fès, l’interdiction de toute forme de rassemblement et la fermeture des restaurants à 23h00. Egalement, les cafés, commerces de proximité et grandes surfaces devront baisser le rideau à 22h00. A noter que les plages, parcs, salles de sports et de jeux seront à nouveau fermés. Quant aux transports publics, la capacité maximale est limitée à 50%.

LIBERATION

Le torchon brûle au plus mauvais moment entre le corps médical et le ministère de la Santé. Un temps envisagée, la décision d’annuler tous les congés pour le personnel de la santé a finalement été actée par le biais d’un courrier adressé aux dirigeants d’institutions de la santé et des directions centrales. La suspension des congés “à partir du 3 août 2020 et jusqu’à nouvel ordre”, précise le ministère de tutelle, implique donc un retour “des personnes en bénéficiant actuellement à leurs postes dans un délai de 48 heures”, soit dès aujourd’hui. Même si cette décision est motivée par l’évolution de la situation sanitaire du pays, il faut croire qu’elle passe mal du côté du corps médical.