Les ports de Mohammedia, Casablanca et Jorf Lasfar ont assuré le transit de 49 millions de tonnes durant les huit premiers mois de 2020 ce qui représente environ 78,3% du trafic des ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP), selon une note de synthèse de l’ANP sur l’activité portuaire à fin août dernier.

Chiffré à 25,7 millions de tonnes à fin août 2020, le port de Jorf Lasfar confirme sa première place avec une quote-part de 41% du trafic global, indique la même source, notant que par rapport à la même période de l’année précédente, ce port a enregistré une hausse de 7,6%, due principalement au fort rebond des exportations des engrais (+33%), des importations des céréales (+48%), du soufre (+26,9%) et de l’ammoniac (+23,3%).

Représentant environ 32,3% du trafic global, le port de Casablanca a assuré le transit de 20,2 millions de tonnes à fin août 2020. Par rapport aux huit premiers mois de l’année dernière, ce port a enregistré une hausse de 2,9%, induite particulièrement par l’augmentation des importations des céréales (+38,1%), des aliments de bétails (+21%) et des exportations du phosphate (+5,1%).

Par contre, le trafic des conteneurs a enregistré une baisse de 6,2% en tonnage et 5,7% en EVP dans le port de Casablanca.

Le port de Mohammedia représente 5% tu trafic global. Avec un volume de 3,1 millions de tonnes, l’activité de ce port a reculé de 13,1% par rapport aux huit premiers mois de l’année 2019 en raison principalement au recul du trafic du gasoil (-23,8%).