Trente-neuf candidats à l’immigration clandestine sont morts jeudi à la suite du naufrage de leur embarcation tombée en panne dans les eaux internationales au large de Nouadhibou, capitale économique de la Mauritanie.

“Selon le seul rescapé, un Guinéen qui se trouve actuellement dans un hôpital de la capitale économique (Nouadhibou), l’embarcation venait du Maroc pour se rendre aux îles Canaries en Espagne”, a affirmé cette source sécuritaire présente à Nouadhibou.

“Notre embarcation est tombée en panne et nous n’avions reçu aucun secours”, a indiqué le rescapé recueilli sur une plage de Nouadhibou, cité par la même source.

Les migrants clandestins ouest-africains fréquentent souvent la voie par la Mauritanie pour arriver en Europe.