Le président par intérim du Forum des chefs d’entreprise (FCE), Moncef Othmani a annoncé ce mardi sa démission de son poste.

Une situation qui complique le fonctionnement du FCE, qui s’enfonce de plus en plus dans une situation difficile depuis la démission et l’incarcération de son ex-president, Ali Haddad.

Pour expliquer les raisons de sa démission, Moncef Othmani a déclaré qu’à sa prise de fonction « et contre toute attente, j’ai fait l’objet d’une campagne diffamatoire d’une rare violence par certains vice-présidents aux objectifs inavoués visant à maintenir la main mise sur le FCE comme par le passé ».

Il a aussi tiré à boulets rouges sur le candidat à la présidence du FCE, Sami Agli, qui selon lui, l’a « accusé d’impartialité dans le cadre du vote des délégations ».