Choukri Zerrad directeur général adjoint de Nouvelair
Choukri Zerrad directeur général adjoint de Nouvelair

La ligne Alger Tunis connaît un renfort notamment lors du pic du week-end algérien. Nouvelair a débuté par Alger son réseau africain.

La desserte aérienne entre Alger et Tunis bénéficie d’un nouvel acteur depuis ce jeudi 14 juillet. Le vol inaugural en provenance de Tunis de Nouvelair a atterrit hier en fin d’après midi à l’aéroport international d’Alger. La compagnie privée tunisienne Nouvelair assurera un vol régulier entre Alger et Tunis à raison de trois rotations par semaine. Première attente du public, la politique tarifaire de Nouvelair. Le directeur général adjoint de la compagnie M.Choukri Zerrad a affirmé que l’accord aérien ne permet pas une liberté de tarification entre Tunis et l’Algérie. Les prix sont donc proches de ceux de la concurrence (Air Algérie et Tunisair) à partir de 19500 DA. Des prix promotionnels sont prévus pendant la saison estivale et pendant les vacances hivernales et printanières. Contraint par l’encadrement réglementaire des tarifs, Nouvelair espère se différencier sur d’autres volets de ses prestations. M Choukri Zerrad a promis lors de la conférence de presse organisée à l’aéroport Houari Boumediène ; « plus de ponctualité », « un bon service à bord » et bientôt, « la digitalisation des opérations comme l’enregistrement qui se fera par internet afin de faciliter le voyage aux clients ».

Le week end algérien privilégié

Les trois rotations hebdomadaires de Nouvelair sont le mardi, jeudi, et samedi. Le choix des jours n’est pas aléatoire, il privilégie le début et la fin du weekend en Algérie. Sur la possibilité d’ouverture de nouvelles lignes Algérie/Europe, le DGA Choukri Zerrad, a répondu que « les accords aériens exigent des limitations règlementaires. Sauf que des escales Alger/Tunis puis Tunis/Europe par (Nouvelair) sont permises. »
La compagnie compte desservir, dans sa stratégie africaine, les pays voisins maghrébins et/ou nord-africains tel que le Maroc, la Mauritanie et l’Egypte. La Libye est la prochaine cible commerciale de Nouvelair. Les conditions sécuritaires et politiques ont empêché son installation dans ce pays voisin très lié à la Tunisie, « cela va se faire d’ici la fin de l’année » selon le même responsable. «Notre compagnie compte assurer des liaisons entre Tunis et les pays africains », a t’il ajouté. L’Algérie a été la première escale de Nouvelair en Afrique.

Affréteur de Air Algérie

Nouvelair n’est pas d’ailleurs pas tout à fait inconnu du public algérien. La compagnie tunisienne a placé deux Airbus 320 en affrètement auprès d’Air Algérie durant cette haute saison estivale. Les journalistes algériens et leurs 32 collègues qui ont fait le voyage inaugural, ont débattu avec les responsables de la compagnie de ce sujet. Le prix d’affrètement de ces deux avions à Air Algérie n’a, bien sûr pas été divulgué, mais Nouvelair affirme qu’elle propose les tarifs les moins chers face à la concurrence. C’est d’ailleurs au terme d’un appel offre qu’elle a été choisie comme affréteur du pavillon national algérien.
La conférence de presse qui a ponctué ce vol inaugural entre Tunis et Alger a eu lieu dans les locaux de l’entreprise situés au niveau de l’aéroport international a tout de même été perturbé par des tracasseries douanières . Les télévisions algériennes n’ont pas été autorisées à filmer l’arrivée du vol inaugural. Par ailleurs les cameras des chaines de télévisions tunisiennes qui se sont déplacées pour couvrir l’évènement ont été saisie par la douane algérienne pour raison d’absence d’autorisations selon un journaliste tunisien. Les chaines de télévisions concernées sont ; El Wataniya,Nessma, et Attessia . Six caméras ont été saisies. Le Maghreb du transport aérien va plus vite quel e Maghreb des médias.