Hendrik Kasteel, Directeur Général de Ooredoo Algérie lors de la rencontre annuelle de Ooredoo avec les représentants des médias algériens

 

La dernière apparition publique de Hendrik Kasteel remonte à sept mois et l’opérateur qatari ne semble pas avoir trouvé l’aval des autorités algériennes pour son retour à Alger.

 

L’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo Algérie fonctionne depuis des mois sans son Président Directeur général.  Hendrik Kasteel, nommé à la tête de l’entreprise, filiale du groupe télécom Ooredoo, le 21 septembre 2016 en remplacement de Joseph Ged, a manqué plusieurs rendez-vous médiatiques importants.

Sa dernière apparition publique remonte à la cérémonie de lancement de l’offre « Haya ! » le 22 mars dernier à Alger, suivie d’une conférence de presse. Depuis, le PDG de Ooredoo est systématiquement absent des grands événements publics de l’opérateur.

Le dernier en date est la cérémonie de la remise des prix du concours journalistique Média-Star 2017, organisée chaque année par Ooredoo. Pour sa onzième édition, ce concours a été « chamboulé » par l’absence de M. Kasteel qui n’aurait pas obtenu son permis de travail en Algérie, apprend-on de bonnes sources.

Selon notre source, son dossier de permis de travail s’est enlisé dans le « circuit bureaucratique » algérien, en raison d’une décision importante qu’il aurait prise alors qu’il n’avait qu’une autorisation de travail temporaire. « M. Kasteel a signé une décision de rapatriement des dividendes de l’exercice précédant son installation comme PDG de l’entreprise », explique notre source.

L’autorisation de travail temporaire de M. Kasteel suspendue, les dirigeants du groupe qatari ont eu des contacts avec les hautes autorités algériennes. Les négociations n’ont pas aboutis, alors qu’il y avait des prémices au règlement de cette affaire avant septembre, affirme notre source.

L’opérateur continue à fonctionner sans son principal dirigeant, mais surtout à expédier les affaires courantes. Comme la cérémonie de remise des prix du concours Médias-Star qui s’est déroulée sans lui le 15 octobre dernier, qu’il aura fallu «délivrée », après plusieurs mois de retard. Toutefois, il convient de signaler que M.  Kasteel a été présent le 25 octobre dernier à Paris à la cérémonie de remise des diplômes aux  cadres managériaux de Ooredoo ayant suivi le programme Executive MBA International-Paris en partenariat avec MDI-Business School d’Alger.

L’absence du premier manager de l’entreprise risque d’avoir un impact néfaste sur l’opérateur qui évolue dans un environnement très concurrentiel.