Le prix du baril de brent ne cesse d’augmenter, ces dernières semaines, pour atteindre les 42,76 dollars, ce vendredi, contre 41,5 dollars, jeudi, et 40,3 dollars mercredi, selon les indicateurs du site spécialisé prixdubaril.com.

“Les 13 membres du cartel pétrolier et leurs 10 partenaires, dont la Russie se sont retrouvés jeudi, par webcams interposées, pour une réunion du Comité de suivi de l’accord de l’Opep sur la réduction de leur production”.

L’Opep a fait savoir que “les quotas avaient été respectés à hauteur de 87%, au mois de mai”, réitérant “l’importance capitale que tous les pays participants atteignent 100% de leurs objectifs et compensent tout manquement aux mois de juillet, août et septembre”.

Pour rappel, l’organisation s’est engagée en avril à réduire sa production de 9,7 millions de barils par jour (mbj) en mai et juin et a reconduit cet accord pour le mois de juillet.

Dans le même contexte, le ministère de l’Energie, des mines et de transition énergétique vient de publier, vendredi, des indicateurs sur l’évolution des cours du brent à l’international.

Il a fait ressortir que la moyenne mensuelle des prix du brent est passée de 18,5 dollars/baril durant le mois d’avril 2020, à 29 dollars en mai, pour avoisiner les 39 dollars, durant ce mois de juin.

Pour rappel, la chute du prix du baril durant les mois de mars et avril, était occasionnée par la hausse de l’offre face à une baisse de la demande, en raison des mesures de confinement général prises dans plusieurs pays du monde pour atténuer la propagation du coronavirus.