Le Brent de la mer du Nord, référence du pétrole algérien, a enregistré une hausse de 1,72%, en s’affichant à 30,14 dollars le baril.

L’annonce de l’Arabie Saoudite de réduire sa production d’un million de barils supplémentaires par jour, a fait rebondir les prix du pétrole ce mardi matin.

Les analystes ont estimé, à ce propos, que cette réduction de l’Arabie saoudite d’un million de barils supplémentaires par jour en juin, « présente une excellente perspective encourageant les autres membres de l’Opep+ à s’y conformer et même à proposer des réductions volontaires supplémentaires, ce qui devrait accélérer la loi de rééquilibrage des marchés mondiaux du pétrole ».

Ce lundi, le ministère saoudien de l’Energie a ordonné à la compagnie pétrolière nationale Aramco de réduire sa production de pétrole brut pour le mois de juin d’un million de barils supplémentaires par jour.

« Cette réduction volontaire d’un million de barils par jour s’ajouterait à la baisse de production déjà consentie par le royaume dans le cadre du récent accord de l’OPEP+ conclu le 12 avril », a indiqué un responsable du ministère à l’Agence de presse saoudienne. Il a précisé que cela porterait la baisse de production totale à environ 4,8 millions de barils par jour par rapport au niveau du mois d’avril.

La même source a justifié cette réduction supplémentaire par « la volonté d’encourager les membres de l’Opep+ et les autres producteurs de pétrole à respecter leurs engagements en matière de réduction de la production, voire à proposer des réductions volontaires supplémentaires pour stabiliser les marchés mondiaux du pétrole ».