Les cours du pétrole grimpaient fortement à l’ouverture des marchés ce lundi, affichant même brièvement une progression de 20 %.

Le cours du baril de Brent prenait près de 11 % lundi matin, en s’affichant à 66,74 dollars.

Cette envolée est survenue deux jours après les attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite qui ont entraîné une réduction brutale de production d’environ 6% de l’approvisionnement mondial.

Ces attaques contre les installations du géant public Aramco, ont été revendiqués par les rebelles yéménites Houthis, soutenus par l’Iran et qui font face depuis cinq ans à une coalition militaire menée par Ryad.

A ce propos, la société saoudienne Aramco a fait savoir que les attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie Saoudite « ont fait baisser la production de pétrole à 5.7 millions de barils par jour ».

Selon les sources de l’agence Reuters, la reprise de la production pétrolière de la société saoudienne, devrait prendre quelques semaines.