La compagnie pétrolière norvégienne Statoil a publié jeudi des résultats au titre du premier trimestre sensiblement meilleurs qu’attendu, à la faveur d’une hausse des prix du pétrole et de sa production.

Ses résultats sont conformes à la tendance observée chez les autres grands groupes pétroliers mondiaux, comme Royal Dutch Shell, BP, ExxonMobil, Chevron et Total, qui ont également annoncé des bénéfices plus élevés que prévu.

« Des prix plus élevés, une robuste performance opérationnelle et une croissance organique de la production de 5% ont contribué à notre solide résultat financier et à une forte génération de trésorerie sur tous les segments (de nos activités) », a déclaré le groupe dans un communiqué.

Le bénéfice d’exploitation ajusté est ressorti à 3,3 milliards de dollars (3 milliards d’euros) au premier trimestre 2017, contre 857 millions il y a un an. Les analystes anticipaient 2,67 milliards de dollars.

La trésorerie générée par les activités opérationnelles a plus que doublé à 5,97 milliards de dollars pour les trois premiers mois 2017, contre 2,2 milliards il y a un an. Les résultats des activités internationales sont également positifs.

La production trimestrielle a représenté 2,146 millions de barils équivalent par jour, celle du plateau continental norvégien atteignant son plus fort niveau depuis cinq ans. Le groupe a également confirmé ses objectifs annuels et a maintenu un dividende de 0,2201 dollar par action au titre du premier trimestre.