Peugeot Citroën Production Algérie (PCPA) emboîte, désormais, le pas à Renault production Algérie et lance le chantier de l’usine Peugeot à Oran. M Jean Christophe Quemard, Directeur régional de PSA (zone Afrique-Moyen-Orient) vient de procéder à la pose de la première pierre de cet important projet industriel implanté sur le site de Tafraoui, à quelques 30 km du chef lieu de wilaya.

L’événement a eu lieu en présence d’une forte délégation du groupe automobile français ainsi que des actionnaires algériens et du représentant du ministère de l’industrie et des mines.
120 ha déclassés en terrain industriel sont dédiés  au projet, soit 80 ha servant d’assiette foncière aux fournisseurs de proximité et 40 ha à PCPA. La première voiture produite sur ce site sera commercialisée dans le courant du premier semestre 2020. Disposant d’une piste d’essai des véhicules produits aux standards PSA, l’usine produira 50 000 unités/ an dans un premier temps puis atteindra crescendo les 75 000 unités dans une seconde étape. Les dirigeants de PSA attachent une grande importance à l’émergence d’un tissu local de sous traitants et d’industriels capables de fournir, pour les besoins locaux et internationaux, des pièces aux normes du constructeur.  
La production passera, à moyen terme, du SKD au CKD, avec en parallèle une croissance de l’intégration locale qui atteindra les 15% sur trois ans, puis les 40%  sur les six ans avenir. PCPA produira, sur différentes plateformes, plusieurs modèles entre touristiques et utilitaires légers. Dans un marché actuel de 150 000 unités, Peugeot entend reconquérir sa place légitime, soit 20% du marché global. « L’Algérie est un marché important pour le Groupe PSA qui est présent dans le pays depuis près d’un siècle, fort de cette longue histoire le Groupe PSA se projette à long terme : nous avons su nous montrer résilient au cours des dernières années, et sommes résolument engagés à proposer des produits répondant aux souhaits de nos fidèles clients, mais également d’être un acteur majeur du développement de la filière automobile dans le pays. Une filière créatrice de valeur, performante et pérenne » a souligné M. Quemard. Et d’ajouter : « Avec nos partenaires, nous nous engageons dans un projet solide et ambitieux en Algérie remplissant scrupuleusement les exigences du cahier des charges de l’assemblage automobile ».