La nouveauté proposée cette année est que les clients marocains et musulmans peuvent célébrer la fête de l’Aïd El Adha à l’hôtel, en apportant leur mouton

Les Resorts de Marrakech, traditionnellement fréquentés par les stars du show-biz et les riches étrangers en quête d’exotisme, innovent avec la venue de l’Aïd El Adha et cassent les prix. Dans leur package, ils proposent même le mouton pour le sacrifice.

Les formules, toujours extravagantes de ces hôtels de luxe, proposent pour cet Aïd, qui sera célébré le dimanche 5 octobre au Maroc, des packages renversants aux potentiels clients pour améliorer leurs réservations. Les offres promotionnelles vont ainsi de 305 DH (1 Euro=11 DH) la nuitée avec petit-déjeuner pour le Golden Tulip Rawabi à 900 DH pour le Kenzi Club Agdal Medina, un 4 étoiles situé dans le centre de Marrakech, près de la place de Jemaa El F’na. De son côté, l’Eldorador Club Palmeraie affiche des prix bradés, de 600 DH pour les adultes et 300 DH pour les enfants. La nouveauté proposée cette année par ces Ressorts est que les clients marocains et musulmans argentés peuvent célébrer la fête de l’Aïd El Adha à l’hôtel, en apportant leur mouton. Ils ont également la possibilité de laisser la direction de l’hôtel organiser ce sacrifice pour eux. L’initiative, si elle n’est pas généralisée à c l’ensemble des grands hôteliers de la ville ocre, selon l’Association régionale de l’industrie hôtelière (ARIH) de Marrakech, est cependant proposée par plusieurs enseignes hôtelières prestigieuses dont l’Eden Andalou Aquapark & Spa par exemple. Globalement, l’offre pour ceux qui veulent célébrer l’Aïd El Adha dans un de ces ‘hotels Marrakchis, commence à partir de 800 DH la nuitée dans une suite standard double en  »all inclusive », plus 300 DH supplémentaires si le client apporte son propre mouton qui sera confié aux bouchers de l’hôtel. L’offre de célébrer l’Aïd El Adha dans les palaces de Marrakech, avec en prime un pack  »mouton », ne s’est pas encore répandue à l’ensemble du Maroc. Pour le moment, même si, selon Abdelaziz Samim, directeur délégué de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH),  »Il y a effectivement une demande pour les offres packagées incluant le mouton ».

Marrakech, une destination pour riches

Marrakech, avec ses Palaces construits au cœur des palmeraies de la ville, sa Médina, sa place Jama El F’na, un lieu d’exécutions publiques du 12éme au 15éme siècle, très prisée par les touristes, et sa myriade d’hôtels à tous les prix connait un succès touristique qui ne se dément pas et sans doute stimulé par les difficultés diverses rencontrées par les destinations concurrentes d’Afrique du nord La ville ocre a de nouveau connu une hausse de 11% des nuitées au 1er semestre 2014. Selon les statistiques du Conseil régional du tourisme de Marrakech, 3.120.436 nuitées ont été enregistrées par les hôtels classés de la cité durant cette période, avec 992.698 arrivées, en hausse de 10% par rapport au premier semestre 2013. Pour autant, les riches marocains ne devraient pas forcement se bousculer durant cet Aïd pour aller le célébrer dans cette ville grouillante de nuit comme de jour, où s’entremêlent les odeurs enivrantes du jasmin, du gingembre ou du safran qui se dégagent du vieux souk aux épices et les effluves nettement moins appétissantes de la crotte des mulets et des chevaux utilisés pour les ballades proposées aux touristes à travers le dédale de ruelles étroites de la vieille ville.