Nazim Zouiouèche, ancien PDG de Sonatarch lors de l’émission

Selon Nazim Zouiouèche,  expert pétrolier et ancien  P-DG  de Sonatrach, le  nord de  l’Algérie recèlerait encore d’importants gisements de pétrole. Il en  veut pour preuves les premiers puits qui avaient déjà été forés à Sour- El-Ghouzlane,  ex-Aumale, dans la wilaya de Bouira au cours des années  1970. 

Cet ancien P-DG de Sonatrach encourage donc à creuser dans cette voie pour trouver  l’or  noir plutôt que d’opter  pour les gisements potentiels en off-shore. Ces derniers, même s’ils venaient  à être découverts reviendraient trop cher en termes  de coût  car  les fonds  marins sont abyssaux, explique l’ex  P-DG  de Sonatrach.

Selon cet expert,  de vastes territoires algériens ne sont  pas encore explorés et pourraient donner  lieu à de  grandes découvertes, notamment dans la  partie nord du pays, et  particulièrement dans les Hauts plateaux. 

Nazim  Zouiouèche s’est exprimé sur  radio M,  sur le plateau de laquelle la question de la prospection en Off-shore  a été  évoquée.  « Il semblerait qu’il n’y ait pas de  roche mère en Off-shore »,  estime l’ex  PDG. Il faut avoir une roche magasin (ou roche réservoir) et une couverture imperméable qui ne  permet pas au pétrole d’aller en  surface. Il faut ces trois conditions  pour pouvoir  parler de gisements en  Off-shore», poursuit  Nazim Zouiouèche.