L’Algérie vient d’accepter de réduire 10% le prix du gaz naturel, vendu à la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (Steg), a annoncé ce lundi le ministère tunisien de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique, dans un communiqué.

La même source a souligné qu’en plus de cette baisse du prix, il a été convenu de proroger de 15 jours les délais de paiement pour la société tunisienne.

La société tunisienne de l’électricité et du gaz a entamé des concertations avec la partie algérienne représentée par la compagnie pétrolière nationale, Sonatrach, depuis avril 2018 et jusqu’au juin 2020, indique le même communiqué. La Steg avait, auparavant, appelé à réviser le prix d’achat du gaz naturel algérien, précise la même source.

Ainsi, la quantité du gaz naturel convenue entre les deux parties, qui est évaluée à 2,500 milliards m3 annuellement, sera maintenue de 2020 à 2025. La même quantité sera augmentée pour la période 2026-2029 à trois milliards m3.

Par ailleurs, le ministère tunisien de l’Energie a annoncé que cette quantité sera fixée, durant la saison estivale, à onze millions m3 quotidiennement, pendant les mois de Juillet et d’août.