A l’occasion de la Semaine mondiale de la vaccination qui sera célébrée cette année du 24 au 30 Avril, ainsi que la 8ème Semaine africaine de la vaccination qui sera célébrée du 23 au 29 Avril, nous avons consacré cet écrit à un cancer fréquent pouvant être prévenue par la vaccination depuis 2006. Le cancer du col de l’utérus est une maladie redoutable, surtout quand son diagnostic est tardif. Chaque année, plus de 1200 nouveaux cas de ce cancer sont diagnostiqués en Algérie, principalement chez les femmes entre 35 et 55 ans. La mortalité par ce cancer reste élevée.

La cause principale du cancer du col de l’utérus est une infection persistante par un virus, appelé Papillomavirus humain qui se transmet surtout par voie génitale, y compris en dehors d’un rapport sexuel, mais aussi par la peau, par les mains ou par du matériel médical infecté.

 

Qu’est-ce que le cancer du col utérin ?
Le cancer du col de l’utérus est une maladie qui se développe sur la première couche qui le recouvre, l’épithélium du col.
L’infection chronique à HPV peut induire secondairement d’autres cancers, moins fréquents, au niveau du vagin, de la vulve chez la femme, mais aussi, chez les hommes au niveau du pénis, de l’anus, de l’oropharynx et de la cavité buccale.
Le cancer du col utérin est le plus fréquent d’entre eux. 
C’est principalement pour ces raisons que le vaccin anti HPV, au départ indiqué pour les filles, est maintenant prescrit pour les garçons (Canada, Australie…)

 

Quels Symptômes doivent faire penser à un cancer du col de l’utérus ?
Ecoulement de sang par le vagin :
Après les relations sexuelles
En dehors des règles
Après la ménopause.
Mais aussi, des règles abondantes persistantes, une mauvaise odeur avec ou sans un écoulement de liquide par le vagin, des douleurs pendant les relations sexuelles.
Ces signes ou même un seul d’entre eux doivent vous amener à consulter.

 

Quels sont les moyens de diagnostic précoce du cancer du col utérin?
Le frottis cervico vaginal (FCV) qui ne donne pas un diagnostic certain ni définitif. C’est un prélèvement de cellules, par grattage, à la surface du col de l’utérus et du vagin, examiné au microscope optique afin de rechercher des signes d’infection à HPV.

 

Quels sont les moyens de prévention primaire du cancer du col utérin, ainsi que les autres cancers secondaires à l’infection à papillomavirus?
L’unique moyen de ne pas contracter la plupart des types oncogènes du papillomavirus humain est la vaccination contre le papillomavius humain (HPV).
A partir de 2006, deux vaccins ont été introduits : le vaccin quadrivalent, le Gardasil 4, (efficace contre HPV 6,11, 16 et 18) et le vaccin bivalent, Cervarix, (contre HPV 16 et 18)
A partir de 2016, un troisième vaccin a été mis au point, le Gardasil 9, efficace contre 90% des cancers du col de l’utérus (contre HPV6,11, 16, 18, 31, 33, 45, 52 et 58)
La vaccination pourrait prévenir jusqu’à 90% des cancers du col de l’utérus chez les filles vaccinées. Elle diminue aussi les taux de cancers de la vulve, du vagin et de l’anus, de l’oropharynx et de la cavité buccale.

 

Ce vaccin peut-il être dangereux pour la santé de l’enfant ?
De nombreuses études sur les risques liés à ce vaccin ont été réalisées dans le monde. Une des études les plus récentes réalisée en France en 2015 par l’Assurance maladie et l’Agence du médicament et qui a porté sur 2,2 millions de filles vaccinées dans le monde, a montré l’absence de dangerosité associée à ce vaccin.

 

Quelle est la force et la durée de la protection que confère ce vaccin ?
Le vaccin a été introduit depuis plus de 10 ans. Dans les pays où il est administré, Il a permis de faire chuter de 90 % le nombre d’infections par ces virus cancérogènes, selon une étude parue dans The Journal of Clinical Infectious Diseases.


CONCLUSION : 
Les cancers, ou du moins la plupart d’entre eux, sont des affections que l’homme ne sait pas encore définitivement guérir bien que, depuis quelques années, des progrès importants aient été faits dans ce sens.
Les cancers associés au papillomavirus humain, et principalement, le cancer du col de l’utérus, font partie des cancers que l’on pourrait prévenir par la vaccination. Grâce à ce moyen de prévention nous pouvons maintenant éviter ces cancers à nos enfants.