Algérie France Peugeot
PSA Peugeot Citroën n’a pas livré d’autres détails du  »projet » (Ph. site web Peugeot)
Algérie France Peugeot

 

PSA Peugeot Citroën a indiqué jeudi à l’AFP qu’un « projet industriel » était à l’étude en Algérie, une annonce qui intervient au moment où l’implantation du constructeur automobile au Maroc voisin se précise.

En déplacement lundi 15 juin à Alger, François Hollande avait souligné que la France était « le premier partenaire économique de l’Algérie » et entendait « encore développer sa présence » après « l’installation de très importantes entreprises comme Renault, Sanofi, Alstom et bientôt Peugeot ». Questionné sur les propos du président de la République, un porte-parole du groupe a répondu que « PSA étudie les opportunités de développement dans la région Afrique et Moyen-Orient, et en Algérie en particulier ». « L’optimisation d’un projet industriel dans le pays est à l’étude », a-t-il ajouté, sans livrer plus de détails.

PSA qui a fait de la Chine et de l’Amérique latine ses priorités à l’international, entend aussi accroître sa présence dans la région Afrique et Moyen-Orient. Selon les estimations des constructeurs automobiles, l’objectif est d’atteindre 8 millions d’immatriculations en 2025. « Il est légitime qu’un groupe international cherche à se développer dans cette région où les marchés vont se développer fortement », a commenté le porte-parole de PSA.

Peugeot, deuxième marque en Algérie

Le groupe français devrait par ailleurs officialiser ce vendredi l’ouverture prochaine d’une usine au Maroc, a-t-on appris de sources concordantes.

PSA, deuxième groupe automobile dans ce pays, se rapprocherait ainsi de son concurrent Renault-Nissan, implanté au Maroc dès 2012 avec l’usine géante de Melloussa, près de Tanger.

Dans un communiqué transmis à l’AFP, le syndicat CGT de PSA a indiqué n’avoir « aucune raison d’être opposé à la construction d’usines à travers le monde, au Maroc ou ailleurs », mais que ces investissements ne devaient pas se faire « au prix de suppressions de nos emplois et de la baisse de nos salaires ».

PSA Peugeot Citroën a vendu en 2014 près de 169.000 véhicules en Afrique et au Moyen-Orient, principalement des modèles Peugeot 301 et Citroën C-Elysée, soit 5,8 % de ses ventes mondiales.

 

Lire cet article sur le HuffPost Algérie