Abdelmadjid Attar, ancien PDG de Sonatrach /Ph. A. Begheit

Le président Abdelmadjid Tebboune à procédé ce mardi soir à un remaniement ministériel partiel, dans lequel le stratégique ministère de l’Energie a changé de tête.

Le désormais ancien ministre de l’Energie Mohamed Arkab, a été remplacé par Abdelmadjid Attar, qui a déjà exercé la fonction de ministre auparavant, et aussi celle de P-DG de la compagnie national d’hydrocarbures Sonatrach.

Né en février 1946 à Bougaâ dans la wilaya de Sétif, le nouveau ministre de l’Energie Abdelmadjid Attar, est titulaire  d’une licence en sciences de la terre (géologie) de l’université d’Alger (1966-1969). Il aussi, ingénieur en géologie pétrolière de l’Institut Algérien du Pétrole (1969-1971).

En avril 1971, Attar intègre Sonatrach et y est resté jusqu’en 2000. Au cours de sa carrière à la compagnie pétrolière nationale, Attar exerce plusieurs responsabilités. Il a successivement été chef de département, directeur exploration, directeur des projets internationaux, puis Président Directeur Général du groupe de 1997 à 2000.

En Juin 2000, Abdelmadjid Attar est nommé Directeur Général du Holding Public « CHIMIEPHARMACIE-SERVICES », qui relevait du Chef du Gouvernement. En Juin 2002, il est nommé Ministre des Ressources en Eau dans le gouvernement de Ali Benflis.

Depuis 2004 et à ce jour, il préside son propre cabinet d’études et de conseil dans les domaines de l’Energie, l’Hydraulique et l’Environnement. Attar est aussi membre de l’Association Américaine des Géologues Pétroliers (AAPG), et de l’Association Algérienne de l’Industrie du Gaz (AIG) dont il est le Vice-Président.