Sur instruction du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le gouvernement Djerad va élaborer un projet de loi criminalisant toutes formes de racisme, de régionalisme et du discours de la haine dans le pays.

Dans un communiqué publié ce lundi, la présidence de la République explique que cette mesure intervient « après avoir constaté une recrudescence du discours de la haine et de l’incitation à la fitna (discorde), notamment à travers les réseaux sociaux ».

Le communiqué ajoute que cette même mesure intervient aussi dans le but « de faire face à ceux qui exploitent la liberté et le caractère pacifique du Hirak (mouvement populaire) pour brandir des slogans portant atteinte à la cohésion nationale ».

« Tout un chacun est appelé à se conformer à la Constitution et aux lois de la République, notamment le respect des constantes de la Nation et ses valeurs, les principales composantes de l’identité et de l’unité nationales ainsi que les symboles de l’Etat et du peuple », conclut le communiqué de la présidence de la République.