Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a appelé mercredi les membres du Gouvernement et les walis à “se prépaprer à l’étape du référendum” sur l’avant-projet de révision de la Constitution, lors de la réunion qui a réuni les deux chefs de l’exécutifs avec les premiers magistrats de wilaya.

En effet, Tebboune, qui cherche à négocier le virage de la révision de la constitution dans les meilleurs dispositions, joue la carte de l’anticipation, alors même que la phase des concertations et consultations sur le l’avant-projet de révision de la Constitution, n’est pas arrivé à son terme.

Qu’à cela ne tienne ! Le président de la République a instruit les walis de mettre tout en oeuvre “afin de garantir les meilleures conditions et moyens matériels et psychologiques à même de permettre au citoyen d’avoir son mot à dire sur l’avenir de son pays”.

Les choses semblent donc se préciser pour le chef de l’Etat, qui a annoncé qu’un “texte sera prochainement publié englobant les propositions de tous et chaque article inclura toutes les propositions, pour, à la fin, prendre en compte les propositions de la majorité”.

Par ailleurs, le président de la République a expliqué qu’une fois cette opération finalisée, l’amendement de la Constitution deviendra “un projet”, mais actuellement, “nous sommes toujours à la phase de la collecte des propositions”.