Les premiers résultats de l’enquête sur la disparition du journaliste et dissident Jamal Khashoggi indiquent que ce dernier est mort, a rapporté vendredi la chaîne de télévision publique saoudienne Al Ekhbariya.

Ryad a déclaré qu’une bagarre a éclaté entre Khashoggi et des personnes qui l’ont rencontré au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, ce qui a conduit à son décès.

Dix-huit ressortissants saoudiens ont été arrêtés, a annoncé le parquet national, précisant que l’enquête se poursuivait.

Le roi Salman a ordonné la restructuration de la direction de l’agence générale du renseignement, a dit l’agence officielle de presse SPA, précisant que cette restructuration s’effecturait sous la supervision du prince héritier Mohamed ben Salman.

Selon la télévision publique saoudienne, un haut responsable du renseignement et un conseiller à la cour ont été limogés.

La Fed attentive à tout impact de l’affaire Khashoggi sur le pétrole

Les responsables de la Réserve fédérale américaine surveillent l’évolution de l’affaire de la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en prenant en compte la possibilité que des sanctions contre l’Arabie saoudite perturbent les marchés pétroliers, a déclaré vendredi Raphael Bostic, le président de la Fed d’Atlanta.

Interrogés, lors d’un déjeuner public, sur les risques entourant les perspectives de l’économie américaine, il a évoqué les risques géopolitiques dans leur ensemble, les discussions sur le Brexit et “le problème saoudien et la question de savoir si ce qui est arrivé à ce journaliste conduira à des sanctions qui pourraient avoir un impact sur les marchés pétroliers”.

Ses propos, les premiers d’un responsable de la Fed sur le sujet, confirment que ce qui était initialement une crise diplomatique entre l’Arabie saoudite et la Turquie avant de devenir un incident d’ampleur international est aujourd’hui susceptible de déclencher des turbulences sur les marchés financiers.

Jamal Khashoggi a disparu après être entré le 2 octobre dans le consulat saoudien d’Istanbul, où il était censé retirer des documents nécessaires à son mariage. Les autorités turques ont conclu qu’il avait été tué dans le bâtiment.

Reuters