Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a ordonné à la justice d’ouvrir une enquête sur l’affaire de carburant défectueux livré par Sonatrach à Électricité du Liban (EDL), a annoncé ce mercredi le porte-parole de la Présidence, Mohand Oussaid Belaid.

Pour Belaid, il s’agit d’un problème libano-libanais, « mais comme Sonatrach est citée, le président de la République a ordonné au ministre de la Justice d’ouvrir une enquête sur cette affaire ».

Le porte-parole de la Présidence a expliqué qu’il pourrait y avoir « des agissements isolés mais l’Etat algérien n’est pas impliquée ».

Pour rappel, Sonatrach a été accusée par la justice libanaise d’avoir livré du fioul de mauvaise qualité à l’entreprise Electricité du Liban (EDL). La justice libanaise a émis deux mandats d’arrêt à l’encontre de la directrice générale du ministère de l’Énergie, et celle des laboratoires centraux pour avoir falsifié des rapports afin de permettre le déchargement de fioul frelaté au bénéfice de deux sociétés d’importations pétrolières, dont Sonatrach.

Les anciens ministres libanais de l’Énergie ont été entendus mercredi dernier par la justice, selon les médias de ce pays.