Centrale solaire en Californie (SEGS – Kramer Junction).

Les chiffres fournis par ce groupement des acteurs européens du solaire indiquent que le parc solaire mondial totalisait, fin 2016, plus de 290 GW. Avec déjà 42 GW mis en service entre le 1er janvier et le 30 septembre 2017, la Chine devrait accaparer plus de 50% des nouvelles capacités installées dans le monde cette année.

 

 

Selon SolarPower Europe, le parc solaire mondial devrait augmenter cette année ses capacités de 100 gigawatts (GW) supplémentaires.

Les capacités supplémentaires prévues en 2017 dépassent les prévisions de l’organisation faites en début d’année (80 GW), s’est félicité Michael Schmela, chef de la recherche dans ce groupement des acteurs européens du solaire cité par Agence France Presse (AFP).

Le solaire est « la forme d’énergie la plus polyvalente et la plus propre et désormais la moins chère pour la production d’électricité dans la plupart des pays du monde », a ajouté Michael Schmela.

Le parc solaire mondial totalisait plus de 290 GW fin 2016, rappelle SolarEurope observant que les coûts du solaire continuent de baisser grâce au progrès technologiques et aux bonnes conditions de financement des projets mais aussi à la concurrence qui stimule la baisse des prix lors des appels d’offres.

 

La Chine en tête pour les nouvelles capacités en 2017

 

Selon les chiffres fournis par SolarEurope et rapportés par l’AFP, Le parc solaire mondial totalisait plus de 290 GW fin 2016, année pendant laquelle 76,6 GW ont été installés à travers la planète.

Ces chiffres indiquent également qu’en 2017 les nouvelles mises en services augmenteront de plus de 30 % et qu’avec déjà 42 GW mis en service entre le 1er janvier et le 30 septembre 2017, la Chine accaparera plus de 50% des nouvelles capacités installées dans le monde cette année. C’est là une progression de loin plus substantielle que celle de l’Europe, laquelle ne devrait avoir installé en 2017 que 7,5 GW, soit 10% de plus par rapport à 2016 (contre +20 % en 2016).